THE KEEMAH SHOW : 

SEXE AND POLITICS

CONCERT CHOREGRAPHIQUE-INSTALLATION

Sexopolitics se propose d'explorer les liens entre sexualité et politique au travers d'un concert chorégraphique, à la frontière des codes esthétiques de la performance et de la danse contemporaine et de ceux du R&B et du Hip-Hop. Dans cet essai queer, où toutes les chansons originales seront performées en live, les modes de performativité flirtent tour à tour entre le spectacle de danse et le concert. 

Sexopolitics rend hommage à la mémoire de nos corps qui dérangent. Ces corps sexuels mais surtout sexualisés. 

Sexopolitics interroge notre rapport à la sexualité spirituelle, mais aussi aux logiques de consommation capitaliste qui marquent nos chairs et nos esprits, à la solitude et aux traumas de nos communautés LGBTQ, aux imaginaires sexuels post-coloniaux ou encore aux influences de Rihanna et Nicki Minaj dans la culture pop clubbing des pd et des gouines. 

Entre écriture de l'intime, et essai sociopolitique, ces textes et ces danses visent à explorer notre identité politique et questionner les imaginaires de la sexualité que nous pouvons déconstruire et partager. Non pas pour faire de la sexualité cette chose honteuse et sale, mais plutôt pour honorer le féminin sacré, honorer le cul comme un espace de construction politique non-genré comme dirait Preciado (Manifeste Contra-sexuel, 2000) mais aussi pour revaloriser l'expression de nos désirs. 

Sexopolitics n'est pas uniquement une exploration du sexe, mais aussi et surtout l'impact que celle-ci a sur tous les choix que nous pouvons faire, de nos sphères intimes aux sphères publiques. Une exploration des relations entre sexe et politique.