MATTHIEU NIETO

Matthieu NIeto photo 1 - credit Nelson Niyakire.jpg
Matthieu Nieto photo 2 -Credit Nelson Niyakire.jpg

CHOREGRAPHE - PERFORMEUR
DIRECTEUR ARTISTIQUE

 

Matthieu Nieto (né en 1987 à Toulouse) est un interprète, chorégraphe et pédagogue basé à Paris. Il est diplômé d’un Master en Arts de la Scène et du Spectacle Vivant (parcours Projet Culturel et Artistique International) et d’une Licence en Danse obtenue à l’Université Paris 8 à Saint-Denis. Il s’est formé à la danse et à la chorégraphie dans des écoles de renommées internationales : Donko Seko à Bamako, les Rencontres Internationales de Danse Contemporaine à Paris, Coline à Istres, l’Ecole des Sables à Toubab- Dialaw au Sénégal, Dance New Amsterdam et Peridance à New-York. 

De son parcours éclectique, il explore des pratiques diverses en danse contemporaine, danses africaines, yoga, voguing et krump. Il revendique une approche transculturelle du mouvement au sein de ses projets avec Mouvements Migrateurs. Il aime penser la création comme un espace de relation pluridisciplinaire et invite souvent la voix, le texte, la mode et l’art visuel dans ses performances. Sa pratique artistique est faite de collages et d’hybridation, d’aventures sensorielles et de rencontres humaines. 

 

En tant qu’interprète, Matthieu rencontre le travail de plusieurs chorégraphes dont Nadia Beugré, Nach, Joya Powell, Mei Yamanaka, Alvaro Gonzalez-Dupuy et Maria-Jésus Sevari. 

Il signe plusieurs pièces chorégraphiques, films de danse et anime différents processus de création communautaires. Son travail a notamment été présenté à Dance New Amsterdam et au Chez Bushwick Open Studio Festival (New-York, Etats-Unis), au Wits Theatre (Johannesburg, Afrique du Sud), à l’East African Nights of Tolerance Dance Festival (Kigali, Rwanda), à Donko-Seko (Bamako, Mali), au Theatre School (Windhoek, Namibie), à l’Université Paris 8 (Saint-Denis, France), au Point-Ephémère (Paris, France), à la Fabrique Culturelle (Abidjan, Côte d’Ivoire); a l’Institut Français lors des Journées Chorégraphiques de Carthage (Tunis, Tunisie); au Bakelit Multi Art Center et à la Central European University (Budapest, Hongrie).